dimanche 30 août 2020

La même chose

Les anti-masques se trouvent devant un dilemme : manifester avec ou sans masque ? Car il s’agit pour eux de protester contre l’obligation de le porter en évitant l’amende de 135 euros prévue en cas de non-respect de la loi. Dans le cortège, certains arboraient un masque barré d’une croix rouge, d’autres avaient écrit « Interdit » sur le tissu. D’autres enfin avançaient à visage découvert devant les policiers masqués.

Dans le camp du Cap-d’Adge, le taux de personnes positives est quatre fois plus élevé que la moyenne. Le naturisme ferait-il négliger la distance physique ? Il semble difficile d’imposer un cache-nez et un cache-bouche à celles et ceux qui refusent le cache-sexe.

Avant de sanctionner, la police fait de la pédagogie. Un agent demande par exemple aux passants négligents de remonter leurs masques sur le nez. Il ajoute : « je fais juste du redressement verbal » (entendu à la radio).

Les fabricants de rouge à lèvres sont au bord de la faillite. Ils cherchent un nouveau maquillage applicable directement sur le masque, et lavable sans laisser de trace. Ils se reportent également massivement sur la partie haute, le fard à paupières, le ricil, le rimmel et le mascara. Mais, comme me le fait remarquer ma fille, dans mascara, on entend masque à rat. On n’y échappe pas.

Retour dans une salle obscure, pour Effacer l’historique. Drôle d’expérience : rire tout seul derrière son masque. Sans compter que les postillons doivent passer au travers. Et si l’on pleure, c’est pire : les larmes détrempent le papier. En temps de Covid, les visas d’exploitation ne seront accordés qu’aux films qui ne provoquent aucune émotion chez le spectateur.

jeudi 20 août 2020

Dernières nouvelles du (co)vide


En raison du faible trafic ferroviaire de l’été, les deux cent deux malades qui ont pris dix TGV médicalisés pour faire le voyage de l’Est vers l’Ouest seront comptabilisés comme des passagers partis en vacances par le train.

Si le nez de Cléopâtre eût été masqué, toute la face du monde aurait changé.

Zorro masqué sur le nez et la bouche : on l’aurait reconnu tout de suite.

Comme La cour de la prison de Van Gogh, les vacanciers sur les « plages dynamiques » sont priés de marcher sans s’arrêter.

Déclaration du ministre de la santé Olivier Véran aux vieux d’un EHPAD en Dordogne, le 7 août 2020, en pleine canicule et alors que le virus continue à circuler : « Tenez bon ! »

Au foot, par temps de virus se diffusant pendant la troisième mi-temps, il vaut mieux perdre que gagner.

Un citoyen s’est présenté spontanément à notre commissariat pour dénoncer Xavier Dupont de Ligonnès, mais comme l’individu se cachait derrière un masque, il n’était pas sûr que c’était lui.

samedi 25 juillet 2020


Maintenant que Christo est mort, on ne peut plus cacher ces statues qu’on ne saurait voir.

Il a bien fait de conserver la corde qui a servi à pendre son ancêtre noir quand il s’est révolté. Cinq générations après, elle a servi à renverser la statue du bourreau.

De la peinture blanche sur un esclave noir et sur la statue noire du colonisateur blanc de la peinture rouge sang.

Déboulonner des statues ? Mais ça fait bien longtemps qu’on ne les boulonne plus. Il suffit de les pousser. Elles tombent assez facilement.

lundi 13 juillet 2020

Nuit blanche, écran noir


Dans la série des Simpsons, les personnages noirs ne seront plus doublés par des acteurs blancs. «Nous allons de l’avant. Les Simpsons n’auront plus d’acteurs blancs pour assurer la voix des personnages non blancs», ont indiqué les studios Fox dans une déclaration transmise à l’AFP. « Persons of color should play characters of color », déclare Mike Henry, acteur blanc qui double le personnage noir de Cleveland Brown dans « Les Griffin » (« Family Guy » en VO). En effet, on entendait nettement la différence quand un acteur appartenant à une minorité visible parlait d’une voix blanche.

Au théâtre, les acteurs blancs ne joueront plus des rôles de Noirs ni les Noirs des rôles de Blancs. Ni blackface ni whiteface. Mais Les Nègres de Genet, comment les mettre en scène ? « Quand Bobo enduit de cirage la figure de Village… » « Qu’on distribue au public noir à l’entrée de la salle des masques de Blancs. » « Mais, qu’est-ce donc qu’un Noir ? Et d’abord, c’est de quelle couleur ? » Finita la commedia, le dernier lieu où l’on pouvait changer de peau, où même un Noir pouvait mettre un masque noir.

L’Oréal a décidé de retirer les mots blanc, blanchissant, clair, de tous ses produits White perfect. Aux dernières nouvelles, les crèmes solaires s’appellent toujours bronzantes.

dimanche 28 juin 2020

Police, vos papiers


Ceux qui la pratiquent sont les premiers surpris que la technique dite « clé d’étranglement » mérite parfois son nom. Il est question de la débaptiser, ou de la transformer, en « prise arrière ». Ce changement de posture risque de donner lieu à d’autres plaintes.

Dans la vidéo de l’infirmière traînée par les cheveux, on a vu les forces de l’ordre rapprocher leurs boucliers en paravent compact pour cacher aux caméras ce qui se passait derrière. Pourtant, les boucliers sont transparents, ou translucides, mais les corps des CRS qui les tiennent sont opaques. Comme disait mon père, pousse-toi de là, ton père n’est pas vitrier. Quand le rideau de verre et de fer s’est ouvert, la tête de la femme était en sang, au moins sur YouTube, car à la télé, la tête était floutée, on ne voyait plus le sang couler, sans doute pour préserver le droit à l’image de la victime.

D’après l’union des Officiers, l’expression de leur ministre, « soupçon avéré », est un oxymore. Ils ont dégainé le dictionnaire : d’après Larousse, le mot soupçon désigne une « opinion défavorable à l’égard de quelqu’un, de son comportement, fondée sur des indices, des impressions, des intuitions mais sans preuve précises », et avérer, à l’inverse, signifie « être reconnu comme vrai, authentique, exact ». C’est donc l’association des deux qui crée un oxymore, une contradiction. Mais le ministre ne l’entend pas de cette oreille. Au lieu de l’association entre les mots, il pratique au contraire la dissociation mentale. Au théâtre, on appelle cela la double énonciation, quand l’acteur s’adresse à deux destinataires différents. Le mot « soupçon » doit suffire à satisfaire l’opinion ; et la police devrait être rassurée juridiquement par la nécessité de prouver le caractère authentique du comportement raciste. Par temps de complexité, la parole officielle est coutumière de ces expressions qui sont censés concilier les inconciliables, par exemple quand un décret officiel portait sur le caractère « presque obligatoire » du port du masque. C’est obligatoire, dit la médecine ; c’est impossible dit le responsable des magasins vides. Alors, c’est « presque obligatoire ».

« La police fait ce qu’elle peut. Je ne lui jette pas la pierre » (France-Info, 26 juin 2020).

dimanche 7 juin 2020


Comment peut-on dire que les forces de l’ordre sont racistes, alors qu’elles ont prouvé l’inverse en tapant généreusement sur les Gilets jaunes, dans les rangs desquels on n’a pas vu beaucoup de Noirs ?

Pour mettre fin aux manifestations, Trump a posté un tweet de nature à apaiser les tensions : il ordonne l’instauration d’un Black Day. Ce jour-là, les Noirs jouiront de la même considération que les Blancs.

L’idée de s’asperger d’eau de Javel pour tuer le virus du Corona pourrait resservir dans un contexte racial de blanchiment.

Black Lives Matter. Un traducteur mis au point par une start-up suprémaciste propose en version française : Mater les Vies Noires.

lundi 1 juin 2020

Des morts, trop


Guy Bedos est mort le jour où le gouvernement annonçait la deuxième phase de déconfinement. Un air de liberté flottait sur la France. Tout le monde était gai. Et comme Guy Bedos était un humoriste, les informations repassaient son sketch avec Sophie Daumier, une séquence d’Un éléphant, ça trompe énormément, un extrait de son one man show. Tout le monde était gai. Même lui, le mort.

Il a tiré son Rideau ! un peu trop tard, en 2013. On venait voir celui qu’il avait été. On riait encore parce qu’il s’appelait Bedos. Mais au final, on retrouvait l’Artiste, quand il entonnait La vie est une comédie italienne : « tu ris, tu pleures, tu vis, tu meurs ». Quelque chose s’imposait malgré l’usure : le chant sublime de l’éternel Arlequin.

Mort de Christo. Son testament précise comment emballer le corps de l’emballeur.

En regardant l’Amérique brûler après la mort de George Floyd, la blonde Melania Trump a brusquement pris conscience que son prénom, Melania, signifie en latin « de couleur noire ». Malaise à la Maison-Blanche.